Installation et préparatifs

ORCA et PILOT (depuis Itch.io)

Rendez-vous sur la page Itch.io de Rekka & Devine. Téléchargez ORCA et PILOT. Décompressez les fichiers .zip obtenus et placez-les dans votre répertoire habituel. Profitez-en pour voir si vous n’êtes pas intéressés par d’autres logiciels par les mêmes créateurs.

C’est la procédure d’installation la plus facile, mais elle ne vous permet pas de bénéficier très rapidement des nouvelles mises à jour. Celles-ci pouvant être fréquentes, je vais maintenant détailler une procédure d’installation vous permettant de vous tenir constamment à jour. ESTRA est à télécharger séparément.

ORCA (branche principale)

Rendez-vous sur la page GitHub du projet. Vous pouvez télécharger une copie du repository au format .zip mais je ne vous le conseille pas. Il est préférable de suivre les instructions d’installation décrites par le fichier README.MD. Sur cette même page, vous trouverez également un certain nombre de guides et de liens utiles. [1]

Je conseille à tout utilisateur de se familiariser avec Git et avec l’utilisation basique du terminal afin de pouvoir rapidement mettre à jour le logiciel, au besoin. Utilisez la commande suivante pour réaliser une installation fraîche d’ORCA dans un dossier de votre choix depuis le terminal :

git clone https://github.com/hundredrabbits/Orca.git

Pour mettre à jour rapidement à partir de la branche principale d’ORCA si besoin, placez vous dans le répertoire d’installation d’ORCA et exécutez la commande suivante :

git pull


Mise à jour d’ORCA : encore une mise à jour au moment de la rédaction du guide.


Suivez le reste des instructions sur la page GitHub afin de lancer ORCA. Vous devriez très rapidement vous retrouver face à une grille ORCA vierge.


ORCA : une grille vierge.


Si vous souhaitez utiliser la branche officielle et la plus récente d’ORCA, vous êtes prêts pour la suite de ce guide. Vous êtes @, bougez avec les touches directionnelles. Veillez à installer également PILOT et ESTRA (instructions à suivre). 

PILOT

PILOT est un petit synthétiseur polyphonique basé sur la librairie Tone.js. Les données du synthétiseur sont encodées par les 8 caractères visibles  lécran de 0 à F (oscillations basiques, effets, etc..). Il est en quelque sorte l’instrument par défaut d’ORCA, et sert habituellement pour les ateliers d’apprentissage ou permettre de tester rapidement ORCA. Il nous servira, pour commencer, de base.

Pour l’installer, veuillez répéter l’une des deux étapes précédentes:

  1. Installer depuis Itch.io.
  2. Installation depuis GitHub.

Succombez désormais face à l’hermétisme de l’interface utilisateur.


PILOT : n’ayez crainte.


ESTRA

Je ne pense pas que nous en aurons l’utilité pour ce guide, mais je tiens toutefois à vous en signaler l’existence. ESTRA un est un petit sampler pensé pour être utilisé par ORCA via le protocole UDP. La procédure d’installation est tout à fait similaire aux logiciels précédemment cités. Les samples doivent être placées dans le dossier samples situés au même niveau.


ESTRA : interface à l’ouverture.


Ouvrir rapidement ORCA

Si vous utilisez la branche GitHub d’ORCA, vous aurez remarqué qu’il est nécessaire pour ouvrir ORCA de passer par le terminal. Si vous utilisez la branche Itch.io, vous aurez également à ouvrir ORCA et PILOT pour chacune de vos sessions.  L’étape suivante est facultative mais pourrait à terme vous économiser quelques clics.

Je vais rapidement détailler comment créer un script bash permettant d’automatiser l’ouverture des applications. Prenez note du fait que j’utilise MacOS Mojave 10.14 et que la procédure que j’emploie n’est certainement pas la même si vous utilisez Windows ou certains autres systèmes d’exploitation.

1. INSTALLATION D’ORCA DEPUIS ITCH.IO

Dans l’éventualité où vous auriez installé ORCA et PILOT dans votre répertoire d’applications sous la forme de fichiers exécutables, ouvrez un éditeur de texte basique comme TextEdit et copiez le texte suivant :

#!/bin/bash
open -a Orca
open -a Pilot

Sauvegardez ce fichier sous le nom de orca.command. Déplacez-vous à l’aide du terminal jusqu’au répertoire contenant le fichier et exécutez la commande suivante :

chmod u+x ~/orca.command

Remplacez s’il le faut le chemin sur votre disque. Vous disposez maintenant d’un exécutable ORCA vous permettant d’ouvrir rapidement ORCA et PILOT d’un seul tenant. Si vous le souhaitez, vous pouvez également lui rajouter un icône personnalisé et le renommer.

2. INSTALLATION D’ORCA DEPUIS GITHUB

La procédure est relativement similaire. Seul diffère la série d’instructions que notre script doit exécuter. Copiez-collez le texte suivant dans votre script bash et modifiez les chemins de répertoire pour que ceux-ci coïncident avec l’organisation de votre disque dur :

#!/bin/bash
cd ORCA/orca/desktop/ && npm start &
cd && cd ORCA/Pilot/desktop/ && npm start

N’oubliez pas de donner l’autorisation au script de s’exécuter à l’aide de :

chmod u+x ~/orca.command

Si tout se passe bien, ce script devrait vous permettre d’ouvrir ORCA et PILOT sans avoir à taper un nombre conséquent de commandes dans le terminal à chaque utilisation.

3. CREER UN RACCOURCI DANS LE TERMINAL

Si vous utilisez fréquemment le terminal, vous pouvez également créer une commande personnalisée pour ouvrir ORCA (usuellement appellée alias). [2] Pour ce faire, depuis le terminal, ouvrez le fichier .bash_profile ou .zshrc selon votre environnement de terminal et ajoutez la ligne suivante à la fin du fichier :

alias launch_orca="/chemin/vers/le/script"

Veillez à ne pas placer d’espaces de chaque côté du signe d’égalité. Relancez votre terminal. Vous pouvez maintenant lancer ORCA et PILOT en exécutant cette simple commande.

 

C’en est terminé de l’installation des différents logiciels qui constituent l’écosystème d’ORCA. Nous sommes maintenant prêts à jouer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[1] Voici à ce propos mes favoris. La chaîne YouTube de Allieway Audio, le hashtag #ORCA pour découvrir de nouveaux patchs, les ressources de la page GitHub.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[2] Je ne prétend pas vous donner ici un cours d’informatique. Si vous souhaitez en savoir plus, faites une recherche sur internet pour obtenir de plus amples précisions sur la démarche à suivre. Il s’agit d’une étape bonus pour configurer ORCA, mais tout à fait facultative.